L’adultération des huiles essentielles

Temps de lecture : 4 minutes

On n’en parle peu, pourtant l’adultération des huiles essentielles et des plantes médicinales en général est largement répandue et constitue un problème aux enjeux sanitaires et économiques majeurs.

Qu’est-ce que l’adultération ?

L’adultération est le fait d’abaisser la qualité d’un produit en y ajoutant une substance de qualité inférieure.

80 % des huiles essentielles du marché seraient adultérées, dont 60 % de manière indétectable car des méthodes très sophistiquées sont utilisées. Dans ce cas, les techniques d’analyse habituelles des huiles essentielles échouent à détecter l’adultération. Les 20% restant seraient adultérés de manière médiocre et donc détectable.

L’adultération des huiles essentielles n’arrive pas par hasard, ni par accident. Elle est le fait d’un acte volontaire de la part d’un des acteurs de la chaîne d’approvisionnement. En effet, certains fournisseurs reconnaissent recourir systématiquement à l’adultération, estimant qu’il est de la responsabilité de chacun de le découvrir.

Pour autant, le détaillant ne sait pas qu’il y a eu adultération et ne désire pas vendre des huiles essentielles adultérées.

Qu’est-ce qui motive l’adultération des huiles essentielles ?

Dans un marché qui représentait 1 milliard de dollars en 2013, une des premières motivation de l’adultération est économique.

La production d’huile essentielle est couteuse car elle demande du temps, des investissements en matériel et le rendement est souvent faible. A titre d’exemple, pour un kilo d’huile essentielle, il faut 7 kg de clous de girofle, 50 kg de lavandin, 150 kg de lavande fine ou 4000 kg de pétales de rose.

Malgré cela, en tant qu’acheteur nous avons tendance à vouloir acheter des huiles essentielles bon marché.

En outre, depuis le producteur jusqu’au client final, il y a tant d’intermédiaires (des courtiers notamment) que si chacun veut pouvoir faire du bénéfice et faire fonctionner son commerce, l’adultération devient la seule solution.

Le prix n’est pas le seul moteur de l’adultération

Un fournisseur peut également vouloir  « doper » l’arôme d’une huile essentielle ou encore palier à la variabilité naturelle des matières premières.

Enfin, l’absence de réglementation et de directives et la faiblesse des techniques de détection constituent de très puissants moteurs de l’adultération.

Quelles sont les principales méthodes d’adultération des huiles essentielles ?

L’adultération peut se faire de quatre manières

  1. Ajout d’huile végétale : colza, noix, ricin, tournesol ou mais.
  2. Addition d’huiles essentielles similaires : le lavandin dans la lavande, l’orange dans la bergamote, le citron ou le pamplemousse sont paraît-il très difficiles à détecter.
  3. Ajout de composés naturels isolés : par exemple le linalol extrait du bois de Ho ou le 1,8 cinéole extrait de l’eucalyptus, tous deux obtenus par distillation fractionnée.
  4. Composants synthétiques : on les obtient à partir de précurseurs naturels ou issus de l’industrie pétrochimique.
Les différents types d'adultération des huiles essentielles
Différents types d’adultération dans les huiles essentielles
La majorité des huiles essentielles sont adultérées d’une manière ou d’une autre. Le moyen le plus ordinaire consiste à ajouter une huile essentielle similaire, des fractions naturelles ou des dérivés de fractions naturelles, ce qui est indétectable.

Quels sont les implications de l’adultération ?

Les conséquences peuvent être sérieuses puisque l’adultération affecte les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles. Dans les cas les plus bénins, vous pourriez par exemple avoir l’impression que telle huile essentielle n’a pas sur vous l’effet attendu.

Mais des effets indésirables peuvent apparaître qui peuvent aller des réactions allergiques jusqu’aux aux effets toxiques.

Des enjeux de santé mais aussi économiques

Parce qu’un déséquilibre s’établit entre les fournisseurs qui ont « les moyens » d’adultérer de façon sophistiquée et indétectable et ceux qui ne peuvent se le permettre. Même s’ils produisent des huiles essentielles réellement pures et naturelles, ceux-ci peuvent difficilement lutter contre cette concurrence déloyale.

Comment détecter une adultération

Les techniques d’analyses classiques des huiles essentielles ne suffisent pas à détecter les adultérations, car elles sont souvent très sophistiquées.

Toutefois, comme les adultérants laissent toujours un marqueur ou une impureté, il est possible d’identifier chaque marqueur spécifique à chaque adultérant.

Bien sûr, ce type de détection n’est pas du ressort de l’utilisateur moyen, qui aura du mal à faire la différence entre une huile essentielle adultérée et une autre vraiment pure et naturelle.

Pourtant nous pouvons adopter quelques bonnes pratiques :

Accepter de payer le prix

Une huile essentielle est précieuse en soi. Sa production nécessite du temps et du travail, ce qui a un coût. Par exemple, une huile essentielle de rose (Rosa damascena) ou d’hélichryse italienne (Helichrysum italicum) bon marché doit vous alerter : elle a certainement été adultérée.

Apprendre à connaître les fournisseurs fiables qui contrôlent toute la chaîne d’approvisionnement.

Faire le test du papier ?

Il consiste à verser une goutte d’huile essentielle sur un papier et observer ce qui se passe.

Une huile essentielle n’est pas grasse. Si une huile végétale a été ajouté, l’huile essentielle s’évapore mais il reste une tâche de gras sur le papier.

Pourtant, en préparant cet article, j’ai réalisé que ce test n’est pas infaillible car les techniques sophistiquées d’adultération ne laissent aucune trace. De plus, le facteur temps est important dans la détection de l’adultération avec le test du papier.  L’Aromatic Plant Research Center a fait une expérience et présente les résultats de ce type de test.

Apprendre à respirer les huiles essentielles car notre nez peut nous aider à identifier certaines adultérations.

Bien sûr, ce n’est pas évident lorsque l’on débute. Les nez professionnels ou très exercés sont plus à même de le faire. Mais rien ne nous empêche d’entraîner notre organe olfactif pour acquérir de plus en plus de pratique.

Pour aller plus loin : l’adultération des huiles essentielles et ses conséquences

Image par nir_design de Pixabay

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.