Les dangers potentiels des huiles essentielles

Temps de lecture : 3 minutes

Les dangers potentiels des huiles essentielles

Vous avez sûrement lu (y compris sur ce blog) que l’utilisation des huiles essentielles peut comporter certains risques. Ce qui implique quelques précautions. Une huile essentielle peut compter de 10 à 200 molécules actives. Ces molécules sont utiles pour la santé et le bien-être. Pourtant certaines peuvent s’avérer toxiques et présenter des dangers potentiels pour l’organisme, dans certaines conditions.

En effet, il est important de souligner que la nocivité des huiles essentielles ou de leurs composés dépend de plusieurs facteurs tels que :

  •  la dose,
  • la voie d’administration,
  • la concentration,
  • la fréquence d’utilisation,
  • la toxicité intrinsèque aux composés individuels,
  • la sensibilité de la personne,
  • l’état de l’organisme ou des organes en contact avec elle.

Autant dire que les réactions sont difficiles à prévoir.

Des informations souvent imprécises

Souvent je vois, sur internet ou dans des guides divers, des listes à rallonge d’huiles essentielles dont l’utilisation comporte des risques. Ces listes présentent souvent deux défauts. D’abord elles semblent avoir été copiées/collées à l’infini. Mais surtout les informations sont peu précises et dénuées de sources fiables.

Si vous avez lu mon article sur la classification chimique des huiles essentielles (sinon allez-y), vous savez qu’elle est désormais jugée trop simpliste. En outre, elle a conduit à déterminer des propriétés et des indications de toxicité erronées ; mais aussi des normes et des réglementations faussées que les distillateurs et vendeurs d’huiles essentielles sont néanmoins obligés de suivre.

Pour aborder ce thème des dangers potentiels des huiles essentielles et de leur toxicité, j’ai confronté les informations couramment diffusées à d’autres sources dont les données sont issues de la recherche.
En conséquence, vous ne trouverez pas nécessairement les mêmes informations que celles qui sont habituellement disponibles. Du moins, trouverez-vous plus de détails. Sans prétendre détenir la vérité, il me semble que pour être utiles et utilisables ces informations gagnent à être précises et étayées.

Et une manière d’être précis.e est de définir de quoi on parle.

Qu’est-ce que la toxicité ?

La toxicité est la caractéristique d’une substance chimique capable de provoquer des effets indésirables et nocifs lorsqu’elle entre en contact avec un organisme vivant. Cette substance peut être naturelle ou synthétique et est étrangère (xénobiotique) à l’organisme en question.

Comme je l’indiquais plus haut, la toxicité d’une substance dépend de plusieurs facteurs. Et ses effets peuvent être réversibles ou non.

Il y a différents degrés de toxicité. La toxicité aiguë concerne une exposition massive en une seule fois et provoque des dommages sévères, voire la mort. L’exposition continue ou prolongée (pendant plusieurs mois) à la substance toxique pouvant affecter certains organes correspond à la toxicité subaiguë. Puis la toxicité à long terme ou chronique, désigne l’exposition pendant plusieurs années avec accumulation des doses pour atteindre la dose seuil et aussi parfois l’accumulation des effets.

Enfin, la toxicité fait également référence aux organes ou systèmes biologiques susceptibles d’être affectés par le produit avec lequel ils entrent en contact.
Ainsi, les huiles essentielles ou leurs composés peuvent être toxiques pour la peau (dermocaustiques), pour les reins (néphrotoxiques), pour le foie (hépatotoxiques), pour le système nerveux (neurotoxiques). Elles ont également un potentiel allergisant. Lorsqu’elle est systémique, la toxicité peut prendre la forme de la carcinogénèse ou de l’affaiblissement de l’immunité.

Donc, pour mieux comprendre les dangers potentiels des huiles essentielles, je vous propose une série de cinq articles au fil desquels vous saurez comment les utiliser sans risque, sur la base de données fiables et documentées.

On se retrouve dans quelques jours pour le premier article : la toxicité (ou plus précisément la causticité) des huiles essentielles pour la peau.

 

Image par J T de Pixabay

2 commentaires

  1. […] poursuivons notre série sur les dangers potentiels des huiles essentielles avec la […]

  2. […] l’article qui introduit cette série sur les dangers potentiels des huiles essentielles, nous avons défini la toxicité et les facteurs qui la déterminent (si vous ne l’avez pas […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.