Les activités immunomodulantes des huiles essentielles de cannelle et de giroflier

Temps de lecture : 4 minutes

Les activités immunomodulantes des huiles essentielles de cannelle et de giroflier étudiées grâce à l’analyse à haut contenu

Des chercheurs de l’Université de Bretagne Sud ont mis en évidence les activités immunomodulantes des huiles essentielles de cannelle de Chine (Cinnamomum cassia) et de giroflier (Syzygum aromaticum). Leur article Evaluation of immunomodulatory activities of essential oils by High Content Analysis, publié dans le Journal of Biothechnology présente leur étude et la technique innovante qu’ils ont employée : l’analyse à haut contenu.

Le système immunitaire

Le système immunitaire implique des cellules, des organes et des tissus dont l’action consiste à protéger l’organisme des corps étrangers, des virus ou des bactéries.

Quand un agent pathogène pénètre dans l’organisme sa détection déclenche une série de réactions physiologiques.

Les principaux facteurs impliqués dans ces processus sont :

– Les macrophages, des cellules sentinelles qui détectent les agents pathogènes et qui ont la faculté de les incorporer et de les digérer.

– Les interleukines qui sont des cytokynes, c’est-à-dire des protéines produites par le système immunitaire et qui le régulent. Elles déclenchent la réponse inflammatoire.

– L’oxyde nitrique est produit par une enzyme (l’oxyde nitrique synthase inductible) elle-même induite par les macrophages. Cet oxyde nitrique est un radical libre qui a une action toxique sur les micro-organismes pathogènes. Il est aussi responsable du stress oxydatif.

L’immunomodulation : une activité biologique clé dans le traitement des maladies inflammatoires

L’immunomodulation est l’activité qui vise à réguler les réactions du système immunitaire et à limiter l’inflammation. Les auteurs de l’étude rappellent que cette activité provenant de composés naturels est recherchée. En effet, elle permet de limiter l’utilisation des antibiotiques et peut ouvrir de nouvelles possibilités de traitement des maladies inflammatoires.

Comme le soulignent encore les chercheurs du Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines, on connaît aujourd’hui les principales propriétés biologiques des huiles essentielles : anti-oxydantes, anti-inflammatoires, anti-virales, anti-bactériennes, anti-cancer.

Pourtant, ils notent que leur activité immunomodulante a été peu étudiée, sauf pour les huiles essentielles de cannelle et de giroflier et leurs principaux composants, le cinnamaldéhyde et le géraniol. Ils ont donc choisi d’analyser cinq huiles essentielles issues du commerce et deux composants purs : la cannelle de Chine (Cinnamomum cassia) et son composant principal le cinnamaldéhyde ; le giroflier (Syzygum aromaticum) ; le citron (Citrus x limon), la menthe poivrée (Mentha x piperita) et l’origan (Origanum vulgaris) et son composant principal le carvacrol. Les auteurs relèvent en outre que :

la plupart des études considèrent l’effet des huiles essentielles sur la sécrétion d’interleukines ou la production d’oxyde nitrique, mais ne traitent pas de leur aptitude à moduler l’activité phagocytante”.

C’est pourquoi ils ont retenu trois facteurs pour évaluer les activités immunomodulantes de ces huiles essentielles : l’activité des phagocytes (ici des cellules macrophages de souris, RAW 264.7), le niveau d’expression de l’oxyde nitrique synthase inductible et la production d‘interleukines 6 (IL-6).

L’analyse à haut contenu : une méthode puissante, rapide et efficace pour étudier les huiles essentielles

Pour cela leur méthodologie a notamment mis en œuvre une technologie innovante créée il y a une vingtaine d’années : l’analyse à haut contenu. Issue du processus de la découverte de médicaments, elle combine la microscopie et l’imagerie cellulaire automatisées.  Ils la décrivent comme :

“ une méthode puissante qui allie les techniques de criblage à haut débit et l’imagerie cellulaire afin d’obtenir des données numériques à partir de systèmes biologiques. Cette technique a l’avantage de quantifier simultanément des caractéristiques multiples…sur un même lot de cellules ”.

Elle permet aussi d’étudier les effets globaux des huiles essentielles.

Pour évaluer les trois paramètres retenus, les chercheurs ont étudié l’activité des macrophages en utilisant des cellules inductrices, les lipopolysaccharides (LPS).

Pour la phase contrôle, ils ont observé un groupe de macrophages (RAW 264.7) « seuls » et un groupe en contact avec les LPS.

L’expérimentation utilisant l’analyse à haut contenu s’est déroulée en quatre étapes.

étapes de l'évaluation de l'activité immunomodulante des huiles essentielles par analyse à haut contenu

Les activité immunomodulantes des huiles essentielles de cannelle, de giroflier…et de menthe poivrée

Les résultats de l’étude mettent en évidence l’activité immunomodulante des huiles essentielles de cannelle de Chine et de giroflier.

En effet, les données montrent que l’huile essentielle de giroflier augmente l’expression de l’oxyde nitrique synthase (l’enzyme qui attaque les agents pathogènes) et inhibe la sécrétion d’interleukines 6 ( les cytokines qui lancent la réponse inflammatoire). Ce que fait de façon équivalente le cinnamaldéhyde, composant principal de l’huile essentielle de cannelle de Chine.

En outre, les chercheurs notent que ces résultats confirment l’activité anti-inflammatoire de l’huile essentielle de giroflier déjà rapportée dans d’autres études.

Concernant l’huile essentielle de menthe poivrée, ils soulignent : “ A notre connaissance, c’est aussi la première fois que l’activité modulatrice de la phagocytose est rapportée pour l’huile essentielle de menthe par une étude in vitro.”

L’équipe de chercheurs s’attèlent d’ores et déjà à l’étude de nouveaux paramètres permettant de confirmer la nature immunomodulante de ces huiles essentielles et veulent comprendre leur interaction avec les principaux régulateurs de la réponse inflammatoire.

 

Lang M, Ferron P-Jean, Bursztyka J, Montjarret A, Duteil E, Bazire A, Bedoux G, Evaluation of immunomodulatory activities of essential oils by High Content Analysis, Journal of Biotechnology (2019), https://doi.org/10.1016/j.jbiotec.2019.07.010

2 Comments

  1. […] est hautement complexe. J’en ai ébauché une description très simplifiée dans cet article sur l’activité immunomodulante des huiles essentielles de cannelle et de giroflier. De plus, quand on parle de système immunitaire on fait également référence, implicitement ou […]

  2. […] sont trop volatils et trop hydrophobes pour s’adapter au traitement par les techniques de criblage à haut débit […]

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.